Mission Fourgous pour les Tice

Les compétences pour enseigner au XXIe siècle

lundi 19 septembre 2011

Enseigner a toujours été un métier complexe d’équilibriste, une rencontre entre des cultures, des expériences, des histoires différentes ; Un métier très individualiste, une profession à la fois très surveillée et « largement invisible » [1]... Mais avec la nécessité de prendre en compte une diversité croissante des élèves, la mise en place du socle commun de connaissances et de compétences, l’arrivée d’Internet et de technologies toujours plus innovantes auxquels il faut éduquer et former les jeunes, enseigner est aujourd’hui un métier qui doit se renouveler afin de prendre en compte les évolutions de la société.

 I-Les caractéristiques du métier d’enseignant au XXIe siècle.

L’enseignant doit certes toujours transmettre des savoirs, des principes et socialiser les élèves mais il doit aujourd’hui aussi les former à des « savoir-faire », des « savoir-être » et des « savoir-devenir » caractéristiques de notre société dans laquelle le numérique sous-tend toutes les activités et également prendre en compte les caractéristiques de cette « génération numérique ».

  • Donner aux « Digital natives » (la « Génération numérique ») l’envie d’apprendre et leur apprendre à apprendre, nécessitent de revoir les modèles qui sous-tendent l’apprentissage, la motivation, la persévérance, la confiance… La gestion de la diversité des élèves exige de réelles notions de management (de l’individu, du binôme et du groupe-classe…), la mise en œuvre de pédagogies différenciées et de pratiques d’enseignement personnalisées.
  • L’approche par compétences implique de placer l’élève aux centre des apprentissages, et de pratiquer des pédagogies actives. En citant Philippe Perrenoud [2], construire des compétences nécessite de :
    • « Considérer les savoirs comme des ressources à mobiliser,
    • Travailler régulièrement par problème
    • Créer ou utiliser d’autres moyens d’enseignement
    • Négocier et conduire des projets avec ses élèves
    • Adopter une planification souple et indicative, improviser
    • Mettre en place et expliciter un nouveau contrat didactique
    • Pratiquer une évaluation formatrice, en situation
    • Aller vers un moindre cloisonnement disciplinaire. »

« La formation de compétences exige une petite révolution culturelle, pour passer d’une logique de l’enseignement à une logique de l’entraînement (coaching). »

  • L’arrivée d’Internet et des TIC en général demande de la part de l’enseignant une maîtrise technique de ces outils numériques, mais également de savoir former et éduquer les jeunes à ses outils.

L’enseignant n’est donc pas confronté qu’à une « simple » révolution technologique, c’est une véritable révolution de ses pratiques pédagogiques auquel il doit faire face.

En effet, les outils numériques ont la capacité d’améliorer l’efficacité de l’apprentissage, mais à la seule condition de faire évoluer les pratiques pédagogiques (étude de 2008 [3]).

Pourtant, la plupart des études [4] montre que la majorité de enseignants n’ont pas encore adopté de nouvelles pratiques et que l’emploi des TICE se calque encore beaucoup sur les pratiques traditionnelles de transmission de savoirs. Les outils numériques sont ainsi pour l’instant sous-exploités.

 II – Les compétences attendues ou suggérées

  • La stratégie i2010 de la Commission européenne [[European Commission, 2005. Communication from the Commission to the European Parliament, the Council, the European Economic and Social Committee and the Committee of the Regions – « i2010 – A European Information Society for growth and employment. »]] a souligné la nécessité de promouvoir l’éducation et la formation aux TIC, les outils numériques se révélant particulièrement intéressant pour :
    • L’enseignement et l’apprentissage personnalisé [5] ; respecter le rythme de l’élève.
    • Promouvoir l’égalité des chances dans la réussite scolaire
    • Développer l’autonomie des élèves [6].
    • Favoriser la confiance et l’estime de soi
    • Mieux prendre en compte les enfants hospitalisés et/ou handicapés en leur permettant notamment de rester en contact avec la salle de classe.
    • Développer l’auto-évaluation et l’évaluation des compétences par les e-porfolios.

Pour la commission européenne, l’enseignant doit, en plus de toutes les autres compétences, être formé à des pratiques pédagogiques motivantes et innovantes [7] s’appuyant sur le web 2.O, les réseaux sociaux, les technologies mobiles…

  • Selon le Cadre de compétences édité par l’UNESCO, les enseignants doivent non seulement avoir des compétences dans le domaine des TIC mais également être capables de les transmettre à leurs élèves. Ils « doivent être en mesure d’aider les élèves à devenir des apprenants collaboratifs, aptes à résoudre des problèmes et créatifs en utilisant les TIC afin d’être des citoyens et des acteurs efficaces du marché du travail ».

Selon ce cadre, les compétences s’articulent ainsi autour de trois axes :

    • Acquisition des compétences technologiques de base  : permet aux élèves d’utiliser les TIC pour apprendre plus efficacement.
    • Approfondissement des connaissances : permet aux élèves d’acquérir des connaissances approfondies dans les disciplines qu’ils étudient à l’école et de les appliquer à des problèmes complexes, de la vie réelle.
    • Création de connaissances  : permet aux élèves, puis aux citoyens et membres de la population active qu’ils deviendront, de créer les nouvelles connaissances susceptibles de faire émerger des sociétés harmonieuses, enrichissantes et prospères.
  • Les programmes français prévoient également 10 compétences
    • 1-Agir en fonctionnaire de l’État et de façon éthique et responsable
    • 2-Maîtriser la langue française pour enseigner et communiquer
    • 3-Maîtriser les disciplines et avoir une bonne culture générale
    • 4-Concevoir et mettre en œuvre son enseignement
    • 5-Organiser le travail de la classe
    • 6-Prendre en compte la diversité des élèves
    • 7-Évaluer les élèves
    • 8-Maîtriser les technologies de l’information et de la communication
    • 9-Travailler en équipe et coopérer avec les parents et les partenaires de l’école.
    • 10-Se former et innover

Les outils numériques sont présents dans quasiment toutes ces compétences. Le numérique est ainsi réellement pris en compte dans le quotidien de l’enseignant : de la préparation des cours à la correction des copies, en passant par la gestion de la classe et la mise en œuvre des activités d’apprentissages.

  • Selon Philippe Perrenoud, 10 compétences sont aujourd’hui essentielles pour enseigner [8] :
    • 1-Organiser et animer des situations d’apprentissage
    • 2-Gérer la progression des apprentissages
    • 3-Concevoir et faire évoluer des dispositifs de différenciation
    • 4-Impliquer les élèves dans leurs apprentissages et leur travail
    • 5-Travailler en équipe
    • 6-Participer à la gestion de l’école
    • 7-Informer et impliquer les parents
    • 8-Se servir des technologies nouvelles
    • 9-Affronter les devoirs et les dilemmes éthiques de la profession
    • 10-Gérer sa propre formation continue

Les compétences attendues dans le métier d’enseignants sont donc nombreuses et complexes. Quel que soit l’origine, tous les programmes y incluent les outils numériques et suggèrent la formation à de nouvelles pratiques pédagogiques.


Notes

[1] Philippe Perrenoud, Développer la pratique réflexive dans le métier d’enseignant, 2001

[2] Philippe Perrenoud, « Construire des compétences dès l’école ». 1997

[3] Ala-Mutka, K., Punie, Y., & Redecker, C., 2008. ICT for Learning, Innovation and Creativity. Policy brief prepared by the Institute for Prospective Technological Studies (IPTS), Joint Research Centre, European Commission. [pdf] Luxembourg : Office for Official Publications of the European Communities

[4] Balanskat, A., Blamire, R., Kefala, S. (2006), The ICT Impact Report. A review of studies of ICT impact on schools, European Schoolnet, Brussels

[5] Condie, R. and Munro, R., 2007. The impact of ICT in schools - a landscape review. [pdf] Coventry (UK) : British Educational Communications and Technology Agency-Becta

[6] European Commission, 2008. Staff Working Document accompanying the Communication to the European Parliament, the Council, the European Economic and Social Committee and the Committee of the Regions. Improving competences for the 21st Century : An Agenda for European Cooperation on Schools

[7] European Commission, 2008. Commission Staff Working Document on The use of ICT to support innovation and lifelong learning for all – A report on progress

[8] Philippe Perrenoud (2006). Dix nouvelles compétences pour enseigner. Invitation au voyage. Paris : ESF (5e éd., 1ère éd. 1999)

Apporter votre contribution

 
Assemblée nationale   MEN